top of page

Instantanés Les Napoléons La Baule « Réparer : préserver » Jean-Louis Georgelin 2/7


La musique et le chant d’une grande profondeur de sensibilité et d'âme d’Ablaye Cissoko, le griot de Saint-Louis du Sénégal, ont été associés aux mots de Sylvère-Henry Cissé de 6C Conseil. Dans un duo Kora-Voix ils ont prolongé les interventions des personnalités invitées à s’exprimer autour du thème « Réparer »* au 17e sommet des Napoléons à La Baule.


Ensemble, ils ont conclu en séance plénière la conférence « Réparer l’innovation » de Jean-Louis Georgelin, représentant spécial du président de la République pour la reconstruction de Notre-Dame


Voici le texte des réflexions de Sylvère-Henry Cissé



Mon général, vous avez oeuvré à la reconstruction d’un monument qui nous attire par son histoire, et par sa beauté. La beauté est synonyme d’harmonie, de tension vers la perfection, celle de la création. La beauté est un langage qui ne se lit, ni ne s’écrit.



C’est un langage qui ne passe pas par des mots et c’est certainement préférable car les mots enferment, les mots limitent. Surtout quand on utilise 280 signes pour décrire, exprimer, développer. Le langage auquel la beauté fait appel est au contraire une invitation à sortir du cadre. Une invitation à réfléchir à des concepts, à des représentations dont le sens n’est pas unique, ni univoque. Une invitation à tendre vers la spiritualité.


La beauté comme la voix d’Ablaye, permet de traverser le visible, d’aller au-delà , au-dessus, d’atteindre la part de principe à l’origine de tout ce qui nous entoure, sans les limites de la contingence.


Pour Notre-Dame la reconstruction à été virtuelle, ensuite concrète, puis matérielle. Et nous devons rendre grâce aux esprits éclairés qui ont satisfait la communauté chrétienne et ses espérances.


Nous devons nous réjouir, Notre-Dame parle à tous ceux, toutes religions confondues, qui avec discernement, mesure et justesse, succombent à sa beauté.




* 17e sommet Les Napoléons

Réparer ses erreurs, réparer les consciences.

Réparer les corps, réparer les vivants, réparer les biais.

Réparer nos biens de consommation, réparer notre rapport au monde, réparer l’économie.

Réparer le numérique, réparer notre modèle de consommation, réparer les médias.

Réparer les liens sociaux, réparer notre rapport à l’objet.

Réparer la diplomatie, réparer l’économie, réparer l’ordre du monde, réparer la fracture générationnelle

Réparer l’histoire, réparer les relations, réparer les consciences, réparer les corps.

Réparer la santé, réparer l’école, réparer les écosystèmes, réparer l’assurance.

Réparer jusqu’où ? Réparer dans l’économie circulaire, réparer le capitalisme.

72 views

Comments


bottom of page